Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

The Lost World : Surprise ! La suite de Jurassic Park n'est ni stupide ni mauvaise ! (fin)

Publié le par Kevin

The Lost World : Surprise !  La suite de Jurassic Park n'est ni stupide ni mauvaise ! (fin)

7.Sarah

Une fois que Kelly a donc sauvé son bon papa, Nick réapparait, hélicoptère salvateur en arrière-plan, il ne représente plus un rival. Sarah par contre (Le T-Rex) est endormie. Elle n’est plus un danger, par contre, leur relation est en stand by.

Au départ de cet article, je ne savais pas comment interpréter le film, je ne voyais pas de fil conducteur mais je pense maintenant que tout tourne autour de Sarah qui perd les pédales parce qu’elle souffre de penser qu’Ian ne la considère pas comme une mère potentielle acceptable pour ses enfants alors qu’il est simplement terrorisé par le T-Rex, les femmes, après toutes les expériences traumatisantes qu’il a vécu avec elles. Une ex-femme qui le trompe et dont il récolte l’enfant même pas de lui, une Ellie Sattler qui le manipule et maintenant Sarah Harding qui ne comprend pas ses craintes et considère sérieusement de partir avec un autre homme avec Kelly. Cela comme ultime revanche au comportement d’Ian qui la fait souffrir : « Tu crois que je serais une mauvaise mère ? Regarde un peu qui ta fille choisit quand je lui propose une autre famille ! » Ce qui tuerait notre mathématicien.

Sarah aime réellement Ian et c’est pour cette raison qu’elle devient folle, parce que l’opinion qu’il a d’elle l’influence.

L’histoire contient donc plusieurs problématiques :

Le rôle masculin qu’Ian ne parvient pas à remplir => Nick et Eddie.

Les initiatives qu’il devrait prendre pour empêcher tout de partir en catastrophe.

L’apprentissage que Sarah fait (sans doute) de sa naïveté et de la manière dont elle préfère Ian à Nick malgré son absolue impuissance.

Et enfin, dans la dernière partie, lorsque le T-Rex arrive à New York San Diego, Ian peut prouver à Sarah que maintenant que plus personne ne pourra nier qu’il disait la vérité sur le parc il récupère confiance en lui, et elle de son côté peut lui prouver que l’instinct maternel des femmes ne les poussent pas nécessairement à trucider leur mâle.

8.Le Bateau piloté par des raptors

The Lost World : Surprise !  La suite de Jurassic Park n'est ni stupide ni mauvaise ! (fin)

Tous ces arguments n’expliquent pas ce qui reste la plus grosse faiblesse scénaristique du film, le crash du bateau dans le port de San Diego.

Si on me faisait sélectionner le pouvoir de cet essai comme dans un jeu vidéo, je pense que je choisirais qu’il donne à ses lecteurs plus de respect et de confiance envers les scénaristes et réalisateurs de films. Il me semble que The Lost World était l’un des quinze films les plus chers de 1997 (75.000.000$). Oui, je sais, on est tellement habitué aux blockbusters que ça ne signifie rien pour nous un tel classement, mais imaginez une seconde ce que ça représente pour un réal, un scénariste et un studio. Voici la liste des films Universal en 1997 (sur wikipédia):

Petit poucet l'espiègle (Leave It to Beaver) de Andy Cadiff

The Boxer de Jim Sheridan

C'est ça l'amour ? (That Old Feeling) de Carl Reiner

Commandements (Commandments) de Daniel Taplitz

Créatures féroces (Fierce Creatures) de Fred Schepisi et Robert Young

La Guerre des fées (A Simple Wish) de Michael Ritchie

Menteur, menteur (Liar Liar) de Tom Shadyac

Le Monde perdu : Jurassic Park (The Lost World: Jurassic Park) de Steven Spielberg

Le Pic de Dante (Dante's Peak) de Roger Donaldson

Relic (The Relic) de Peter Hyams

Les Sexton se mettent au vert (For Richer or Poorer) de Bryan Spicer

 

Même pas 15 films dont The Lost World doit être l’un des trois plus chers. Est-ce qu’il ne vous semble pas un poil présomptueux de se permettre de croire que lorsque Spielberg regarde le scénario de David Koepp qui se termine sur un T-Rex qui se balade dans San Diego, il ne regarde pas directement à la page qui explique comment ça arrive ?

The Lost World : Surprise !  La suite de Jurassic Park n'est ni stupide ni mauvaise ! (fin)The Lost World : Surprise !  La suite de Jurassic Park n'est ni stupide ni mauvaise ! (fin)

SS : Alors David, tu as trouvé pourquoi le T-Rex se retrouve libre dans San Diego ? Parce que les gens vont aller voir le film pour ça, alors si la raison est foireuse on va se foutre de ma gueule.

DK : Naaah, ils s’en foutront Steven, ils seront tellement contents que le T-Rex défonce des trucs dans un milieu urbain qu’ils se poseront même pas de question.

SS : Ouais, mais quand même trouve moi un truc. Dans le King Kong de Cooper et Schoedsack, le fait que le gorille s’énerve à cause de flash d’appareils photos était plutôt fort émotionnellement, j’aimerais bien quelque chose de mémorable, un climax qui reste. Pas un truc du genre, « ho non, quelqu’un a laissé la porte de la cage ouverte ! »

DK : …

SS : Qu’est-ce que t’as ? Pourquoi tu fais cette tête ?

DK : Ben, en fait, je voulais juste euh… que les passagers soient tous morts sans qu’on sache pourquoi. Et ceux qui trouvent les corps font une blague comme celle avec Gennaro dans le premier, pour sous-entendre qu’il y a des morceaux partout.

SS : C’est tout !?!

DK : Ben, les gens penseront immédiatement que c'est des raptors.

SS : Alors il y a des raptors sur le bateau qui arrivent à San Diego aussi ? Ça risque d’être fouillis comme final. On veut quelque chose d’emblématique genre T-Rex VS city.

DK : Nan, nan, Ian demande à quelqu’un s’il y a d’autres dinos sur le bateau et on lui dit que non.

SS : Alors, les raptors sautent à l’eau après avoir tué le personnel ?

DK : Peut-être… on s’en fout, les gens chercheront pas si loin. Ils ont pas noté que Gennaro ne bougeait pas quand le T-Rex le bouffe dans le premier.

SS : Ou alors, on dit que c’est le T-Rex qui le fait justement.

DK : Ah ouais mais ça va pas parce que tel que je l’ai écrit, il est dans sa cage quand le bateau arrive.

SS : Ouais, le T-Rex ne peut pas sortir de sa cage pour une raison x ou y, bouffer tout le monde et ensuite retourner dans sa cage et gentiment refermer la porte derrière lui.

DK : …en appuyant sur le bouton qui se trouve à l’extérieur.

SS : Ah oui en plus. Il faudrait au moins qu’il soit en liberté quand le bateau arrive au port.

DK : Oh ! Eh ! Steven tu commences à me gonfler, c’est mon scénario, il est très bien comme ça. C’est juste un film à 75.000.000$, j’en écris dix à la semaine des comme ça. S’il fait un bide, ma carrière s’en remettra très vite. Pas besoin d’expliquer la mort mystérieuse de l’équipage complet d’un bateau même si les deux hypothèses les plus probables (T-Rex, Raptors) sont déjà niées par ce que j’ai écrit.

SS : Baah, on pourrait ajouter un survivant traumatisé qui explique ce qu’il s’est passé en deux lignes, ça sera un peu facile mais ça sera mieux qu’absolument aucune explication en vue et ça coûtera rien en effet spéciaux.

DK : NON ! Pas de survivants ! Tous morts en morceaux avec une main pendue à la barre du navire ! Le T-Rex dans sa cage fermée ! Pas d’autres dinosaures sur le bateau !

SS : Donc en gros, le truc le plus absurde et le plus incompréhensible possible.

DK : Exactement !

SS : Toi, viens pas te plaindre si tu te fais bouffer par un dinosaure pendant le tournage.

Je trouve ça assez choquant que face à cette scène tant de gens se disent « mais c’est n’importe quoi » et s’amusent de l’incohérence et que si peu fassent un poil confiance au scénariste et réal. Est-il si difficile de se dire : « Mmm… il y a anguille sous roche, c’est largement trop illogique et incompréhensible… ça cache quelque chose. »

Regardez pourtant le délicieux puzzle que représente ce qui est considéré comme l’un des deux passages les plus ridicules du film.

TOUS les membres de l’équipage sont MORTS. Il n’y a donc aucun TEMOIN. Ils sont tous éparpillés en petits bouts, dont une main OSTENSIBLEMENT accrochée à la barre du navire de manière ridicule. Les deux seuls prédateurs du film sont les raptors et le T-Rex. Si les raptors avaient attaqués l’équipage à Isla Sorna, le bateau ne serait pas parti. S’ils étaient montés à bord, avaient attaqués ensuite et que le bateau avait fait le voyage en pilotage automatique, les raptors seraient toujours à bord. Si le T-Rex avait bouffé l’équipage, le cadavre dont la main est crispée sur la télécommande de la porte de la cage serait un survivant traumatisé et Ian Malcolm ne regarderait pas sa main inerte DEUX LONGUES fois.

Oui, il y a une main inerte avec une télécommande. DONC ?Oui, il y a une main inerte avec une télécommande. DONC ?Oui, il y a une main inerte avec une télécommande. DONC ?

Oui, il y a une main inerte avec une télécommande. DONC ?

Lorsque l’intrigue sur l’île prend fin, les deux objectifs de Hammond ont échoués. Ian est toujours en vie et le neveu Ludlow a un dinosaure à présenter dans son amphithéâtre. L’existence des dinos va donc être révélée et cela dans un but lucratif et Ian va pouvoir se faire entendre et dénoncer les crimes de Jurassic Park. John Hammond voit son espoir de se faire passer pour le gentil protecteur de mère nature tomber à l’eau (sans parler des condamnations méritées qui l'attendent).

Nick a échoué sur toute la ligne. Ce qu’il faudrait maintenant c’est que la présentation du T-Rex se passe mal, que l’arrivée des dinosaures dans le monde public soit une catastrophe qui rende parfaitement compréhensible le désir de leur créateur de les maintenir à l’écart sur leur île.

Regardez ! Une main tranchée tient toujours la barre ! Seul un massacre effectué par des dinosaures pourrait laisser de telles traces.

Regardez ! Une main tranchée tient toujours la barre ! Seul un massacre effectué par des dinosaures pourrait laisser de telles traces.

Quoi de plus efficace et symbolique que ce bateau chargé de cadavres qui défonce le port et lâche un monstre antédiluvien sur la ville. Monstre qui ne fera qu’une seule victime dans son échappée : David Koepp le scénariste, car comme dans Django Unchained*, l’histoire a été prise en main par quelqu’un d’autre, John Hammond qui apparaît donc pour la première fois au grand public, pour son heure de gloire.

*(Django tue Tarantino et prend le contrôle du film)

Le méchant ultime a finalement atteint son but et cela en assumant au final d’entasser les cadavres.

Lorsque le T-Rex attaque le bus, celui-ci va se crasher dans un vidéo-club. Les asiatiques confondent le T-Rex avec Godzilla. Ces nombreuses références au cinéma indique que cette dernière séquence est cinématographique, écrite, scriptée. Ian et Sarah se retrouvent à faire exactement ce qui est attendu d’eux… par Hammond... qui est donc le commanditaire des assassinats sur le bateau. Assassinats perpétrés par des hommes de mains bien sûr.

9.The End

Bref, voilà un bon gros tas d’éléments qui me semblent parfaitement justifier de dire que ce film est très bon. Je peux me tromper à plusieurs endroits, il n’en reste pas moins que The Lost World est un film très bien pensé et qui demande juste à son public de s’investir, de se poser des questions et de chercher les indices à la mickey mystère, et surtout, de ne pas se voiler la face sur l’impitoyabilité de l’existence. Si vous voulez encore vous posez des questions, il y a aussi des choses à voir dans la relation Dieter, Roland, Ajay Sidhu.

The Lost World : Surprise !  La suite de Jurassic Park n'est ni stupide ni mauvaise ! (fin)

D’où vient la haine de Dieter pour les petites bestioles (c’est psychologique) ? Et il y a plein de trucs bizarres chez Nick. Décide-t-il de laisser Ian, Kelly et Sarah en arrière dès que Ian se blesse à la jambe parce qu’il sait qu’il est fort probable que Ian se fasse bouffer par des raptors à cause de sa blessure ? Qu’est-ce qu’il y a de particulier avec le sac porte-bonheur de Sarah ? Pourquoi le raptor se jette-t-il dessus ?

The Lost World : Surprise !  La suite de Jurassic Park n'est ni stupide ni mauvaise ! (fin)

D’où sortent ces trois raptors ? Est-ce que Sarah conclut un accord tacite avec le chasseur pour attirer le T-Rex avec sa veste tachée de sang ? Si Nick est payé pour éliminer Ian ou empêcher les chasseurs de ramener un seul dino (il prend plusieurs initiatives qui coûtent bien des vies), Sarah est-elle payée pour aider à la capture du T-Rex ? Pourquoi Dieter se conduit-il si bizarrement avec Nick ? Est-ce qu’ils se connaissent ? Pourquoi les raptors n’attaquent-ils pas Ian, Nick et Sarah dans les hautes herbes alors qu’ils passent exactement au même endroit que les soldats ? Lorsque Ludlow ordonne à son sniper de tuer le T-Rex, l’homme lui demande « l’adulte ou le petit » alors que la réponse à cette question est évidente, pourquoi est-elle posée ? Parce qu’Ian a le petit dans les bras et qu’il serait ici possible de faire d’une pierre deux coups ? Lorsqu’il va chercher le bébé dino à InGen, Ian dit expressément, « si vous voulez tirer pour me retenir, faites-le. » Il est beaucoup question de tirer sur Ian. Pourquoi Kelly pleure-t-elle lorsqu’on la voit dans l’hélicoptère qui décolle d’Isla Sorna, ne devrait-elle pas se réjouir au contraire ? Mais j’oublie un élément encore. L’un des trucs qui m’a donné envie de revoir le film, c’est la remarque du fossoyeur sur le titre extrêmement bizarre du film : Le Monde Perdu : Jurassic Park.

The Lost World : Surprise !  La suite de Jurassic Park n'est ni stupide ni mauvaise ! (fin)

On comprendrait Jurassic Park : Le Monde Perdu ou Le Monde Perdu : Jurassic Park II. Cette appellation également indique l’orientation noire du film: le monde est à l’envers. Les choses ne sont plus logiques. Les humains n’ont plus d’instincts de survie. On écoute plus la sagesse. Le père joue le rôle de la mère. La mère joue le rôle du père. La petite bête mange la grosse. Sortir du camping-car n’est pas la solution. Grimper sur le toit non plus etc… c’est le chaos. Le film met un point d’honneur à déconstruire les idées préconçues et donne donc raison à Ian Malcolm -le roi de la théorie du chaos- au travers de sa structure (contrairement à JP3 qui pousse so personnage principal, Alan Grant, à la remise en question).

Bref, bref, bref, The Lost World est un très bon film. Et surtout, c’est une excellente suite. Le débat sur les suites est toujours très amusant à tenir mais j’en connais très peu, même excellentes, qui se soient permises d’être réellement un film autonome original. The Lost World est une suite courageuse qui raconte une autre histoire dans l’univers de Jurassic Park et n’essaye à aucun moment d’offrir le même spectacle. Pour moi c’est comme ça que toute suite devrait être. Le public devrait savoir qu’il va voir un autre film. La seule qui me vienne à l'esprit qui a osé ce degré d’autonomie et qui est aussi sous-estimée c’est Hannibal, également avec Julianne Moore. Ah non, il y a aussi L’Empire Contre-Attaque bizarrement qui suit la même logique mais est totalement révéré.

 

 

The Lost Word: La Suite de Jurassic Park n'est ni stupide ni mauvaise partie 1

The Lost World: La Suite de Jurassic Park n'est ni stupide ni mauvaise partie 2

Jurassic Park: La Vision du T-REx n'est pas basée sur le mouvement. 

 

 

Commenter cet article