Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

John Wick : John tue son propre fils. (2200 words)

Publié le par Kevin

John Wick : John tue son propre fils. (2200 words)

Même si je n’ai rien de sérieux contre le film, le succès de John Wick m’a vraiment laissé un goût amer dans la bouche. A sa sortie, on en a dit deux choses : 1-Le scénario délirant qui ne se prend pas au sérieux fait du bien 2-Les scènes d’actions sont monumentales.

Personnellement, j’aurais largement préféré entendre dire qu’un personnage principal qui tue plus d’une centaine de personnes d’une balle dans la tête juste parce qu’on lui a piqué sa voiture et tué son petit chienchien, ça n’inspire ni compassion ni sympathie. Dans ce premier film, John Wick est terriblement antipathique.

Dans JCVD, on voit Jean-Claude Van Damme se battre au tribunal pour avoir le droit de voir ses enfants un week-end sur deux et expliquer que s’il tourne des films violents, il a au moins toujours exigé que ses personnages aient du cœur. La plupart des personnages de films d’actions ont des motivations humaines pour se lancer dans la tuerie. John Wick, lui, n’est qu’un simple monstre et voir tous ces spectateurs encenser le film sans pointer ce problème du doigt m’a un peu agacé.

Pourtant le film, lui, en est bien conscient. Lorsqu’à la fin, on voit John s’éloigner accompagné d’un boxer qu’il vient de voler dans un chenil on a envie de dire : « Tu pouvais pas faire ça avant ? » Tout au long de l’histoire, on estime qu’il venge Daisy (le petit chien) parce que celle-ci lui venait d’Helen. On se dit qu’un nouveau chien ne pourrait pas porter le même symbole aux yeux de John… et en fait si. Il aurait simplement put se racheter un autre petit chien immédiatement.

Il y a deux problèmes dans cette image sauras-tu les retrouver ?

Il y a deux problèmes dans cette image sauras-tu les retrouver ?

Donc le massacre, c’était pourquoi ? A 50min22s, lorsqu’il attaque le nightclub de Viggo, John a Iosef dans sa ligne de mire pendant plusieurs longues secondes. S’il était là pour le tuer, il le ferait. Pourtant, il ne le fait pas et Iosef prend la fuite. A ce stade, John est indemne et n’a encore tué que cinq personnes dans le bâtiment, c’est uniquement une fois que Iosef s’échappe que le carnage commence.

John Wick : John tue son propre fils. (2200 words)

Après cette scène, John va attaquer un des endroits secrets où Viggo cache de l’argent et des pièces à convictions. Aucun rapport avec Iosef, la voiture, le petit chien ou la femme morte. On pourrait se dire que John fait tout ça parce que Viggo a envoyé des hommes chez lui pour le tuer en premier, mais cette réaction était compréhensible une fois que notre assassin psychopathe a annoncé qu’il allait tuer son fils. John se moque qu'on tente de le tuer.

Tout ça pour dire que sa motivation, « venger Daisy », est contredite plusieurs fois par les comportements du tueur et qu’il semblerait plutôt qu’il se passe quelque chose entre lui et Viggo qui dépasse le cadre de l’intrigue la plus évidente du film.

 

 

Le « stéréotype » de l’ex-copine angélique morte ou disparue dont le héros masculin se rappelle éternellement sans pouvoir passer à autre chose est très souvent indicateur d’un sous-texte qui se cache derrière le fait que l’ange immaculé n’est justement pas un ange. Casper (1995) et Nuit Blanche à Seattle (1993) contiennent tout deux cette femme angélique factice dont l’image fascinante maintient le personnage masculin dans un cul de sac car il ne peut pas comprendre « ce qu’il s’est réellement passé » ou « ce qu’il se passe » sans au préalable abandonner cette illusion dont il est dépendant.

Les flash plus que flashback. Il ne reste plus à John que la perception mythologique, la femme parfaite, l'ange immaculé qui apporte l'absolution et l'innocence à ceux qu'il aime et condamne les autres à la damnation.

Les flash plus que flashback. Il ne reste plus à John que la perception mythologique, la femme parfaite, l'ange immaculé qui apporte l'absolution et l'innocence à ceux qu'il aime et condamne les autres à la damnation.

Helen, la copine morte de John Wick est exactement cela. L’absolution d’un homme souillé par le péché, pure, douce et innocente. Évidemment, elle ne l’est pas plus qu'un autre être humain, mais Wick mord à l’hameçon, gros benêt qu’il est. Elle meurt d’une maladie mystérieuse et le laisse dans sa solitude misérable.

Arrive alors Iosef, le petit millionnaire qui soudainement veut acheter sa Mustang à un inconnu qui fait le plein à la même station service. Cette proposition est absurde, il est évident que l’homme qui se balade avec une voiture de collection magnifique en parfait état datant de 1969 y est attaché affectivement et n’a certainement pas besoin de l’argent qu’il gagnerait en la vendant. Mais alors pourquoi que le petit ruskof il lui propose de l’acheter ? (J'y reviens).

Voici un article de melty.fr qui pose plein de questions intéressantes similaires: 

Pourquoi Iosef s'acharne autant ?

(Ben oui, pourquoi retrouver ce mec, le tabasser, tuer son chien et lui voler sa caisse ?)

D'ailleurs pourquoi n'a-t-il jamais entendu parler de John Wick ?

(Pourquoi Viggo n'a-t-il jamais parlé de John Wick à Iosef avant ce jour où sa langue se délie soudainement et il nous fait un monologue d'une demi-heure).

Est-ce que son chien était attaché dans la voiture ?

Comment Iosef a-t-il retrouvé John ?

(Il n'y a aucune raison pour qu'il ait son adresse pourtant, il y en a forcément une).

Pourquoi le prêtre ouvre-t-il la porte ?

Pourquoi le soleil ne se lève pas à la même heure ? (J’adore cette question).

Pourquoi Viggo ne tue-t-il pas John ?

Pourquoi John ne tue pas Viggo à son tour ?

Parce qu'il y a quelque chose de personnel derrière tout ça, une intrigue qui évolue réellement au fur et à mesure des événements, contrairement à la quête de vengeance unidimensionnelle. 

C'est quoi leur système de paiement ?

 

Ces questions pointent du doigt beaucoup d'éléments inexpliqués et il y en a encore de nombreux dans le film. Pourquoi, par exemple, Mrs Jenkins prend-elle le risque d’attaquer Wick dans sa chambre d’hôtel alors que c’est enfreindre le code des assassins et que cela lui vaudra de se faire elle-même trucider horriblement quelques jours plus tard.

La pauvre fille qui a le malheur d'être amoureuse de John Wick.

La pauvre fille qui a le malheur d'être amoureuse de John Wick.

Je vais commencer par une idée nécessairement fausse mais qui contient du vrai, histoire de montrer comment la logique de « la femme angélique » peut fonctionner. Il n’est pas difficile d’imaginer qu’Helen se moque de John Wick. Leurs instants de bonheur ensemble sont très simples et ne font que montrer la fascination de Wick pour sa copine qui en retour lui demande juste de ne pas filmer (Elle n'aime pas l'idée qu'il garde des souvenirs d'elle). Après sa mort, viennent le petit chien et la lettre d’amour. Mais justement, pourquoi ne lui achète-t-elle pas un chien tout mignon plus tôt ? Pourquoi lui laisse-t-elle faire l’expérience d’une loooongue journée dans la "solitude" la plus totale au lieu de lui faire acheter un chien quelques mois avant sa mort et de lui faire sentir à quel point elle aime ce chien et qu’il faudra quelqu’un pour prendre soin de lui ?

Pauvre Marcus qui a cru que John était son ami.

Pauvre Marcus qui a cru que John était son ami.

John Wick est le tueur parfait et tout le long du film on le voit tuer plein de gens et principalement Iosef pour lui avoir piqué sa voiture et tué son chien. Que dit Helen dans sa lettre ? Que John a besoin d’un chien pour avoir quelque chose à aimer au-delà de sa voiture. Coïncidence troublante non ? Celle que les vilains criminels sortis d’absolument nulle-part s’attaquent exactement à ce que Wick a de plus cher, cela le lendemain de la mort d’Helen. Criminels qui ne connaissent pas John Wick et ne savent pas ce à quoi ils se condamnent.

Ce que j’ai d’abord pensé, c’est que Viggo a violé Helen qui est tombée enceinte et a accouché de Iosef.

"Pendant que tu vivais avec ta femme, moi j'avais mon fils" pourquoi établir cette équivalance bizarre ? Viggo a bien dû avoir Iosef avec une femme. Si elle l'a quittée ou a disparue, il ne peut pas pour autant l'éjecter de l'équation comme il le fait sans donner d'explication... à moins qu'il attende que John Wick parvienne à additionner 2 + 2. ***

"Pendant que tu vivais avec ta femme, moi j'avais mon fils" pourquoi établir cette équivalance bizarre ? Viggo a bien dû avoir Iosef avec une femme. Si elle l'a quittée ou a disparue, il ne peut pas pour autant l'éjecter de l'équation comme il le fait sans donner d'explication... à moins qu'il attende que John Wick parvienne à additionner 2 + 2. ***

***(Petite parenthèse. Dans la scène où Viggo dit "pendant que tu avais ta femme, j'avais mon fils." Le fait que Viggo ne réponde pas à la peine de John par sa propre peine "moi aussi j'ai perdu la femme que j'aimais" pointe encore plus du doigt que la mère de Iosef est Helen. Mais bien au-delà de tout ça, John Wick devrait ici découvrir le pot aux roses parce que pour avoir un enfant, il faut un homme et une femme. Toute l'intrigue tient au fait que John ne pense pas à ce qui produit la vie. Or c'est toute la dynamique du personnage, il n'est que pulsion de mort sur patte et si à un seul instant il pouvait voir les choses autrement, il comprendrait tout ce qui se passe en un instant. )

Viggo étant un homme extrêmement puissant, Helen ne voyait aucun moyen de se venger. Elle décide donc de séduire John Wick, le meilleur tueur, homme de main de Viggo. L’existence du personnage de Mrs. Jenkins est un indice d’une approche séductrice (étymologiquement séduire c’est « détourner du chemin ») de la part d’Helen car cette tueuse (Jenkins) est le double féminin de Wick, s’il devait tomber amoureux d’une femme qui lui convient, ça serait d’elle, pas d’Helen qui le tient par la culpabilité et plus généralement par la manipulation.

La maladie d’Helen serait liée à son viol, elle meurt pour et par ce qu’elle a subit et elle sait qu’une fois morte, John Wick va être sacrément atteint. Elle lui envoie le petit chien et la lettre d’amour, mais elle contacte également un des hommes de Viggo, copain de Iosef, voire Iosef lui-même et les charge de voler la voiture, tuer le petit chien et donner une leçon à ce John Wick. Elle déclenche alors une mécanique implacable chez John Wick qui va éradiquer pour elle et son violeur et son fils. (Wick c'est "mèche," Helen allume la mèche)

…mais beaucoup d’éléments invalident cette idée. Je la disais uniquement parce que « la vérité » nécessite d’abord d’accepter d’imaginer qu’Helen peut manipuler John. Maintenant, j'aimerais considérer l'idée que Wick est le méchant de l’histoire.

John explique que le petit chien lui a donné un semblant d'espoir au coeur de la solitude la plus crue. Le jour de l'enterment un ami reprend contact avec lui clairement pour lui offrir son soutien et qui sont ces gens dans la maison ? Des figurants ? John se sent seul pour sûr, mais c'est une illusion qu'il se crée.
John explique que le petit chien lui a donné un semblant d'espoir au coeur de la solitude la plus crue. Le jour de l'enterment un ami reprend contact avec lui clairement pour lui offrir son soutien et qui sont ces gens dans la maison ? Des figurants ? John se sent seul pour sûr, mais c'est une illusion qu'il se crée.

John explique que le petit chien lui a donné un semblant d'espoir au coeur de la solitude la plus crue. Le jour de l'enterment un ami reprend contact avec lui clairement pour lui offrir son soutien et qui sont ces gens dans la maison ? Des figurants ? John se sent seul pour sûr, mais c'est une illusion qu'il se crée.

La véritable histoire d’amour était entre Viggo et Helen. Ils veulent un enfant, hélas, fait tragique, Viggo est stérile. Ou du moins, Helen ne tombe pas enceinte malgré leurs tentatives répétées. Elle décide alors de coucher avec un autre homme, un homme beau fort et talentueux qui lui permettra d’offrir un fils valeureux à son amour. Cet homme a aussi la qualité toute particulière d’être un monstre insensible, totalement dépourvu de la moindre once de sensibilité : John Wick.

Régulièrement pendant quelques temps, ils vont se retrouver dans cette chambre d’hôtel toute particulière pour y faire l’amour. Helen finit par tomber enceinte, elle fait croire à Iosef que l’enfant est de lui. Pour se débarrasser de Wick, Helen lui reproche son job d’assassin et lui impose de choisir entre elle et celui-ci, convaincue qu’il n’abandonnera jamais cette activité à laquelle il est le meilleur, pour elle. Ironie tragique, il accepte et va donner sa démission à Viggo et c’est dans ce qu’il se passe alors que l’on peut deviner cette histoire : au lieu de lui souhaiter bon vent, Viggo lui donne la mission la plus suicidaire qu’il puisse imaginer. Il n’y a pas de raison pour que le mafieux Russe réagisse ainsi, à moins qu’il ne soit secrètement amoureux de la femme avec laquelle John s’en va.

"Un jour, il m'a dit qu'il voulait raccrocher. C'était pour une femme bien sûr."

"Un jour, il m'a dit qu'il voulait raccrocher. C'était pour une femme bien sûr."

"Alors nous avons fait un deal. Je lui ai donné une tâche impossible." L'environnement que le film dépeint est très marqué par un code que les assassins respectent, cette réaction capricieuse de Viggo n'a aucun sens, surtout venant de Viggo qui est très "civilisé."

"Alors nous avons fait un deal. Je lui ai donné une tâche impossible." L'environnement que le film dépeint est très marqué par un code que les assassins respectent, cette réaction capricieuse de Viggo n'a aucun sens, surtout venant de Viggo qui est très "civilisé."

Nouveau coup du sort, John extermine toutes les cibles que Viggo lui a données –lui offrant là un véritable empire– et prend sa retraite avec Helen qui va devoir mentir pour protéger la vie de celui qu’elle aime (Viggo). Leur seul espoir est maintenant que Wick se lasse de cette vie retirée, calme et ennuyeuse. Manque de chance, il n’était un tueur psychopathe que par manque d’amour, maintenant qu’on l’aime, il n’a plus besoin de tuer. Helen n’en voit plus le bout et déclenche une maladie chronique psychosomatiquement. Elle veut mourir.

Ce calvaire dure au maximum 20 ans, puisque Iosef a 20 ans à la mort d’Helen. Cela peut sembler long, mais Keanu Reeves a 50 ans au moment du tournage du premier film. John Wick, Viggo Tarasov et Helen ont tous les trois un âge qui permet cette histoire qui remonte à un passé lointain à laquelle tous les personnages font d’ailleurs allusion. Il n’est question dans ce film que d’une histoire passée qui trouve une conclusion dans le retour de John Wick.

John Wick : John tue son propre fils. (2200 words)

Lorsqu’enfin Helen sent qu’elle n’en a plus pour longtemps, elle décide de dire la vérité à son fils. Alors qu’elle prépare le petit chien d’un côté avec la lettre d’amour, elle écrit également une autre lettre dans laquelle elle donne un nom et une adresse à Iosef pour qu’il puisse retrouver son père biologique. Iosef qui a bien une personnalité de gamin qui n’a pas eu de mère.

Iosef a essayé de rencontrer son véritable père en cachette. Découvert par son père adoptif, il s'empresse de dénigrer John Wick. "Il n'est personne pour moi." Formulé en gardant la vérité taboue tue.

Iosef a essayé de rencontrer son véritable père en cachette. Découvert par son père adoptif, il s'empresse de dénigrer John Wick. "Il n'est personne pour moi." Formulé en gardant la vérité taboue tue.

Elle fait goûter à Wick la solitude intense pour qu’il recherche la compagnie, pour qu’il sente qu’il a besoin d’une présence. Le petit chien, attention accrochez-vous, le petit chien mignon et maladroit c’est Iosef qui vient vers son père biologique. La proposition d’acheter la Mustang, c’est une tentative de l’impressionner, d’établir un contact, de lui dire qu’ils ont les mêmes goûts. De même que lorsqu’il vient lui éclater la figure le soir même, la raison pour laquelle il s‘acharne autant, c’est la douleur d’avoir été rejeté. Idem pour la mise à mort du petit chien. Il ne supporte pas de voir quelqu’un aimer/recevoir l'amour de John à sa place (le chien pleure parce que John se fait tabasser).

Helen fait entrer dans la vie de John un petit être maladroit, fragile en manque d'amour et qui ne demande qu'à aimer.

Helen fait entrer dans la vie de John un petit être maladroit, fragile en manque d'amour et qui ne demande qu'à aimer.

Ainsi, cette rencontre tourne à la catastrophe totale et si John, Viggo et Iosef mettent tant de temps à s’entre-tuer pour de bon c’est à cause de ces dynamiques sous-jacentes. Viggo respecte le souhait d’Helen que Iosef rencontre son véritable père. Elle est sans doute écœurée que son véritable amant ne soit jamais venu frapper à la porte de John Wick, elle pense peut-être que Viggo a été satisfait de son fils et de son empire… que son initiative « petit chien/fils caché » va détruire.

Viggo pourrait à tout moment sauver la vie de Iosef en disant à Wick qu’il est son fils. Sauf qu’il aime Iosef et qu’il est incapable de faire un tel aveu à un homme aussi débile et imméritant que Wick. Imaginez John tuant 100 personnes à la minute, prêt à tuer un gamin juste pour venger son chien qui soudain décide que « ho ben, je vais être un bon père, c’est cool aussi » et arrachant à Viggo son fils. Viggo ne peut pas vivre ça, alors il cherche par tous les moyens à protéger Iosef, jusqu’à l’ultime moment où Wick l’écœure tellement qu’il le laisse tuer son propre fils. Wick ne mérite pas d’apprendre qu’il a un enfant d’Helen. Il n’en est pas digne.

John Wick : John tue son propre fils. (2200 words)

Iosef ne tire jamais sur Wick. Sa mort est particulière puisqu'il se retrouve arrêté non pas par un cul de sac mais par un excès de possibilités => Il peut échapper à John comme il veut (en lui disant simplement qu'il est son fils) mais Wick le dégoûte trop, le psychopathe vient de tuer son pote qui jouait innocemment à la PS4. Il préfère essayer de lui faire comprendre qu'un chien et une voiture ne valent pas toutes ces vies. Si John lui disait au moins "pourquoi tu voulais tant ma voiture, pourquoi tu as tué mon chien ?" mais non rien n'existe que son petit moi égoïste et Iosef se laisse tuer puisque Wick se prive alors lui-même de ce qui aurait pu le mieux soigner sa douleur: Un fils inespéré d'Helen. Encore mieux qu'un petit chien.

Et donc John Wick échoue. Il échoue à comprendre ce qu’il se passe. Il échoue à aimer, alors que bon dieu, il en reçoit de l’amour dans le film. Tout le monde l’adore et lui dit « content de te revoir. » Toute la dynamique du film tourne autour de cette incapacité de  Wick à devenir suffisamment humain pour que quelqu'un le juge digne de savoir la vérité.

 

Et l'ultime ironie réside dans le fait qu'en réalité, John pourrait bien parfaitement tout savoir dès le début et simplement s'en foutre royalement que Iosef est son fils. D'où le pied de nez final avec le boxer et le fait qu'il s'éloigne en marchant: il pouvait remplacer son chien et il n'a pas besoin de voiture.

John veut juste reprendre à Viggo ce qu'il lui a donné en échange d'Helen. Helen est morte ? J'extermine ton empire, homme par homme. D'ailleurs il épargne le complice de Viggo qui ne parle pas Russe. Les balles dans la tête, ce n'est pas une sécurité, c'est John qui réduit à néant tout ce que Viggo a obtenu grâce à lui. Ce qui pourrait signifier que John a dépassé ses propres limites lorsqu'il a rempli la "tâche impossible." Il a tué trop de gens pour gagner le droit d'être avec Helen et il s'est donc mis à la percevoir comme l'incarnation de l'absolution pour supporter l'horreur de sa propre existence. Et lorsqu'elle meurt il part donc effacer toutes les conséquences de sa "tâche impossible" pour se laver de son péché. Ce qu'il refuse de comprendre c'est qu'il n'était pas censé réussir. Viggo espérait qu'il échoue. La tâche impossible c'était juste l'amour secret pour Helen.

 

Commenter cet article