Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Carte au trésor Saison 5, Le Doubs : Propagande sentimentaliste légèrement misandre et grinçante.

Publié le par Kevin

La Carte au trésor Saison 5, Le Doubs : Propagande sentimentaliste légèrement misandre et grinçante.

Quel carnage que cet épisode de la carte au trésor dans le Doubs.

Annie-Claire est une quarantenaire que ses enfants ont inscrit à l’émission sans le lui en parler. Belle histoire. La femme est souriante, polie, gentille, charmante, elle nous fait même un magnifique subjonctif à un moment donné « puissiez-vous dire vrai », mais elle est aussi absolument « nulle à la carte au trésor » disons. (même si je risque d’être plus méchant plus tard parce que l’émission m’a vraiment énervé).

Peut-être n’avait-elle réellement jamais vu l’émission, ça m’étonnerait beaucoup, mais en attendant, sa logique était perpétuellement à côté de la plaque ; du type, lorsqu’elle pense que c’est compliqué, c’est en fait évident et quand elle pense que c’est évident, il y a un piège et elle se jette la tête la première dedans pendant que le présentateur tente désespérément de le lui faire comprendre. Sauf son respect, elle a eu l’air un peu idiote par moment mais il se pourrait bien que ça ne soit réellement que le résultat d’un désir de ne pas se laisser berner par l’émission (et de la nervosité panique simple qui empêche de se concentrer).

"Heureusement, mon papa il m'a dit comment je devais m'y prendre. Et j'espère qu'il y aura plein de gentils papas sur mon chemin pour me tenir la main et me dire qu'est-ce que j'dois faire." "Ah, et quelle chanson tu vas nous chanter ?"

"Heureusement, mon papa il m'a dit comment je devais m'y prendre. Et j'espère qu'il y aura plein de gentils papas sur mon chemin pour me tenir la main et me dire qu'est-ce que j'dois faire." "Ah, et quelle chanson tu vas nous chanter ?"

De son côté, Hugo, trentenaire motivé, était le concurrent le plus adéquat possible. Poli, actif, souriant, fair-play et surtout, prudent dans ses choix. Il était très bon et il n’y avait rien de désagréable chez lui (contrairement à une concurrente de la semaine précédente très désagréable dans sa manière d’exiger une pléthore de choses des personnes qui avaient la gentillesse de l’aider cela en utilisant du chantage dégoulinant et des manipulations de vendeur au porte-à-porte).

"Je suis logique, autonome, mature, j'ai un bon esprit de déduction et je ne me laisse pas emporter par mes émotions, sauf l'enthousiasme, je sais bien que je n'ai aucune chance face à Annie-Claire."

"Je suis logique, autonome, mature, j'ai un bon esprit de déduction et je ne me laisse pas emporter par mes émotions, sauf l'enthousiasme, je sais bien que je n'ai aucune chance face à Annie-Claire."

Clairement, Hugo aurait du gagner sans effort et la pauvre Annie-Claire était condamnée à perdre à plate couture. C’est la vie, parfois on perd.

Sauf que voilà, bons sentiments et culture misandre oblige, la pauvre Annie-Claire ne pouvait pas être confrontée à la dureté de l’existence aussi durement, ho la la non. Par contre Hugo on peut lui infliger une humiliation gratuite, absurde et lui faire perdre les 5000 euros qu’il aurait ramassé, ça compte pas. "Ho mon Dieu ! La concurrente qui n'a aucune chance de gagner va perdre ! C'est trop injuste, il faut renverser la vapeur et faire perdre le concurrent qui est clairement meilleur qu'elle. ça c'est la justice !"

14m45s

Cyril : Est-ce que tu es chanceux en général ?

Hugo : Plutôt, mais du coup le fait de le dire va me porter la guigne.

Mon pauvre Hugo, tu ne croyais pas si bien dire.

 

Résumons donc les épreuves.

 

-1ère capsule-

Hugo et Annie-Claire doivent retrouver un Vincent dont ils concluent qu’il est producteur de lait car ils doivent lui demander quelque chose qu’il récolte tous les jours et qu’on leur a donné un pot-au-lait.

"Le Vincent que vous cherchez utilise cet objet quotidiennement pour récolter quelque chose."

"Le Vincent que vous cherchez utilise cet objet quotidiennement pour récolter quelque chose."

Hugo décide d’aller vers les exploitations de lait de vache.

Annie-Claire va à une fruitière. Lieu où l’on transforme le lait en fromage.

Il semblerait que les deux candidats avaient un livret qui leur indiquait le nom d’exploitants de la région, dont plusieurs Vincent.

On peut vraiment supposer que le « pot-au-lait qui indique l’exploitant de lait de vache qui va chercher du lait quotidiennement » c’était tellement gros qu’Annie-Claire s’est lancée vers un autre Vincent parce qu’elle voulait éviter un piège tendu par l’émission.

Cyril suggère à Annie-Claire les différentes erreurs qu'elle est en train de commettre. Je suis entièrement d'accord avec ce genre d'approche, ce n'est pas ce que je critique dans cet article.

Cyril suggère à Annie-Claire les différentes erreurs qu'elle est en train de commettre. Je suis entièrement d'accord avec ce genre d'approche, ce n'est pas ce que je critique dans cet article.

Une gentille dame amène Annie-Claire à la ferme du Vincent et semble très au courant de ce qui est en train de se passer. "Voilà, on arrive à la ferme où vous trouverez peut-être... Vincent et puis... peut-être on va chercher un autre..." commence-t-elle à dire avant qu'Annie-Claire la coupe. Une fois encore, je ne vois aucun problème à ce que les gens qui aident les concurrents tentent de les aiguiller.

Une gentille dame amène Annie-Claire à la ferme du Vincent et semble très au courant de ce qui est en train de se passer. "Voilà, on arrive à la ferme où vous trouverez peut-être... Vincent et puis... peut-être on va chercher un autre..." commence-t-elle à dire avant qu'Annie-Claire la coupe. Une fois encore, je ne vois aucun problème à ce que les gens qui aident les concurrents tentent de les aiguiller.

Mais il n’y avait pas de piège. Hugo trouve le bon Vincent, obtient l’indice suivant et Annie-Claire tourne en rond. Cyril Féraud tente de lui faire comprendre qu’elle s’est plantée, qu’elle n’est pas au bon endroit, que son Vincent aurait du lui donner un autre indice etc etc, tout cela est gênant du au fait qu’Annie-Claire est étrangement têtue dans son erreur et un peu agaçante dans ses bons sentiments dégoulinants du type « Je suis mon étoile », « Je fais comme mon papa m’a dit » « c’est pour mes enfants » et "Je suis certaine que c'est le bon Vincent parce que,» le genre de choses qui sont bien belles mais reposent toujours sur l’idée fausse que la compétition a un sens profond et existentiel. Ce qu’elle n’a aucunement.

À 40min Hugo remporte le premier euh… truc, il se montre joyeux, motivé et doux. Pas d’arrogance, pas de sérieux excessif.

Il est prêt pour le film de zombies apocalyptique.

Il est prêt pour le film de zombies apocalyptique.

Cyril prévient Annie-Claire qu’elle a perdu et elle est sérieusement déçue. Là, en tant que spectateur, on espère immédiatement qu’elle va remporter la deuxième manche, on ne regarde pas l’émission pour voir des gens tristes.

Les enfants d'Annie-Claire n'ont pas prévenu la production que leur mère faisait des cauchemars récurrents dans lesquels elle perdait à la Carte au trésor.

Les enfants d'Annie-Claire n'ont pas prévenu la production que leur mère faisait des cauchemars récurrents dans lesquels elle perdait à la Carte au trésor.

-2ème capsule-

La seconde énigme demande aux candidats de trouver la muse aux 14 tableaux du peintre Courbet dont nous connaissons tous cet obscène tableau:

La Carte au trésor Saison 5, Le Doubs : Propagande sentimentaliste légèrement misandre et grinçante.

Les Casseurs de pierres, tableau dans lequel il peint deux pauvres hommes qui se tuent à la tâche sans représenter leur visage. Honteux.

Les deux candidats vont au musée, obtiennent l’information, il s’agit d’une source. Hugo arrive le premier avec moins d’une minute d’avance sur Annie-Claire qui se met à pleurer.

Défaite de peu.

Défaite de peu.

Les deux candidats sont adorables, personne n’a envie d’un tel spectacle.

Tout au long de l’émission, Cyril rappelle qu’Annie-Claire fait tout ça pour que ses enfants soient fiers d’elle. Pourquoi ? Aucune idée. Mais le mot « maman » revient régulièrement, et les enfants devraient envoyer leurs forces à Annie-Claire pour qu’elle gagne, on se croirait dans X-Men.

"Youpi ! On a vraiment bien fait d'inscrire maman à la carte au trésor, elle a l'air de passer un moment inoubliable !"

"Youpi ! On a vraiment bien fait d'inscrire maman à la carte au trésor, elle a l'air de passer un moment inoubliable !"

A ce moment, il commence à y avoir un malentendu. Les enfants d’Annie-Claire ont-ils inscrits leur mère à la « Carte au trésor » pour qu’elle gagne ou pour que tout le monde s'amuse de son aventure ? Comment vont-ils se sentir en voyant leur mère pleurer à l’écran, humiliée de ne pas remporter une épreuve sans grande importance et cela à une minute près ? Annie-Claire est gentille et adorable, elle est très enthousiaste pendant les épreuves, mais son attitude est légèrement immature. Elle s’est mise en tête qu’elle devait gagner, que c’était important, alors que ça ne l’est pas. Il est même largement plus important qu’elle montre qu’elle passe un bon moment, qu’elle gagne ou non.

-3ème capsule-

Dernière énigme. Ils comprennent tous les deux qu’ils doivent trouver le lieu de certification de montres à Besançon. Hugo se dirige vers un musée de l’horlogerie. Annie-Claire décide d’aller à Besançon et de demander aux passants. Alors qu’ils ont tous les deux bien compris ce dont il est question, Hugo fait des choix qui ont bien moins de chance de l’envoyer dans un cul-de-sac.

Annie-Claire atterrit à Besançon : « Alors, trouver quelqu’un maintenant »

Elle ne sait pas où elle a atterri et se retrouve dans une université. Elle conclut rapidement que les jeunes ne pourront pas répondre à ses questions. On la voit désespérer, s’épuiser à courir à droite à gauche, interpeler des inconnus qui ne savent pas de quoi elle parle. Son comportement donne le sentiment qu’elle attend que tout lui sourit sans raison.

Elle finit par aller terrifier une pauvre dame qui envoyait un message coquin sur son smartphone cachée derrière une poubelle. Quel traumatisme, un concurrent de la carte au trésor qui te tombe dessus comme ça, avec la caméra et le microphone.

Elle finit par aller terrifier une pauvre dame qui envoyait un message coquin sur son smartphone cachée derrière une poubelle. Quel traumatisme, un concurrent de la carte au trésor qui te tombe dessus comme ça, avec la caméra et le microphone.

De son côté, Hugo qui n’était pas allé d’abord à Besançon, revient vers la ville, n’atterrit pas n’importe où parce qu’il a plus d’informations et se fie même à la simple forme du toit de l’observatoire pour prendre sa décision. Il fait des choix et prend des décisions, Annie-Claire s’en remet à la chance, à la générosité des gens qu’elle croise et à LEUR savoir, pas au sien, pas à celui qu'elle devrait construire en allant voir des personnes qui peuvent la renseigner parce que c'est leur rôle ou leur métier (et que l'émission les a probablement prévenu).

Cyril prévient Hugo qu’il lui reste moins de cinq minutes, Hugo reste excessivement calme, patient et poli avec son interlocuteur qui est très lent et bredouille sévèrement les infos qu’il doit délivrer.

"Est-ce que je suis au bon endroit ?" "Euh... laissez-moi prendre un air naturel et décontracté."

"Est-ce que je suis au bon endroit ?" "Euh... laissez-moi prendre un air naturel et décontracté."

1h32m52s

Hugo a trouvé la dernière capsule et Cyril s’exclame : « c’est rarissime dans la carte au trésor de réussir un grand chelem comme ça ! »

"Alors attention Hugo, tu as trois indices, c'est super rare, c'est génial, ça n'arrive jamais dans l'émission mais ça ne veut pas dire qu'on ne va pas te la mettre profond simplement parce que tu es face à une mère de famille qui sait pleurer et qu'on n'aime pas ta tête."

"Alors attention Hugo, tu as trois indices, c'est super rare, c'est génial, ça n'arrive jamais dans l'émission mais ça ne veut pas dire qu'on ne va pas te la mettre profond simplement parce que tu es face à une mère de famille qui sait pleurer et qu'on n'aime pas ta tête."

"Tout-à-fait !"

"Tout-à-fait !"

1h33m. Il annonce la nouvelle à Annie-Claire qui est évidemment dégoûtée mais la prend beaucoup mieux, surtout qu’elle devait en avoir sacrément ras-le-bol de courir.

Cyril enchaîne sur les allusions à son statut de mère « tes trois p’tits loulous croient en toi » « Tu ne vas tout de même pas baisser les bras, tes enfants vont se faire racketter à l'école, ils vont tomber dans la drogue et tout sera de ta faute ! » et ce genre de choses dégoulinantes qui deviennent atrocement forcées. Surtout que gagner à cette émission ne signifie rien à ce niveau.

 

-Rose des vents-

Arrive la dernière épreuve qui s’appelle « La Rose des vents » qui se trouve être la seule qui compte puisque c’est celui qui la remporte qui fait la finale tout seul.

Hugo regarde ses trois indices dont deux vraiment nases et devine beaucoup de choses de manière impressionnante. Un fromage, un bout de bois et le voilà qui parle d’entourer les fromages avec de l’épicéa. Il a entièrement raison, Cyril le fait douter. Ce qu'il fait tout le temps mais à ce stade, il y a quelque chose de grinçant dans le traitement neutre offert au meilleur et à l'extrême soutient de celle qui galère alors que l’épreuve est également décisive pour les deux.

De son côté, Annie-Claire ne sait pas quoi faire, elle décide de ressortir de l’hélicoptère pour aller interroger quelqu’un histoire d’avoir au moins assez d’informations pour faire un choix. Et là, ho quelle surprise, elle tombe sur un homme qui lui résout l’énigme (1h41m16s). « Elie le sanglier vous attend dans la forêt. »

Il lui explique l’astuce : Sanglier signifie faiseur de sangle. On ne parle pas de l’animal.

Il connaît le Elie. Qui est donc un sanglier.

Il indique partiellement l’endroit d’un geste vague (peut-être gêné de tricher?) mais Annie-Claire lui demande de lui indiquer sur la carte et là, c’est l’explosion nanarde. Il lui donne le lieu « La Fuvelle » et lui indique sur la carte très précisément.

Sérieusement.

N'importe qui se serait dit qu'il y avait une sculpture de sanglier dans la forêt et que l'office du tourisme pourrait la renseigner, ou la mairie ou un musé. Mais non, pour Annie-Claire c'est le mystère complet, alors elle va juste demander à une personne lambda, parce que ça lui a tellement réussi jusque-là, et pif paf, la chance tourne, incroyable. Apprenons tous ensemble la leçon, "c'est en répétant toujours la même erreur qu'elle finit par ne plus en être une." 

1h52m13s

Annie-Claire arrête une voiture pour demander au conducteur s’il connaîtrait un sanglier. Réponse : « Bah, j’connais ses parents on peut aller à l’atelier si vous voulez. »

"Bonjour euh... Annie-Claire de la carte au trésor, je cherche un Elie qui serait sanglier et se trouverait dans la forêt. Est-ce que vous le connaitriez ?" "Ah, ben c'est moi ! Et euh... je passais par là, j'allais m'acheter une bière à consommer avec modération et voilà la rose des vents. Allez salut !"

"Bonjour euh... Annie-Claire de la carte au trésor, je cherche un Elie qui serait sanglier et se trouverait dans la forêt. Est-ce que vous le connaitriez ?" "Ah, ben c'est moi ! Et euh... je passais par là, j'allais m'acheter une bière à consommer avec modération et voilà la rose des vents. Allez salut !"

"J'ai aucun indice, j'ai rien, j'ai tout perdu, on m'a juste dit dans la première minute de l'épreuve qu'Elie le sanglier n'était pas un animal mais un faiseur de sangle et qu'il se trouvait dans la forêt à côté de besancenot à la Fuvelle. J'ai aucune chance, c'est foutu. La vie est trop injuste."

"J'ai aucun indice, j'ai rien, j'ai tout perdu, on m'a juste dit dans la première minute de l'épreuve qu'Elie le sanglier n'était pas un animal mais un faiseur de sangle et qu'il se trouvait dans la forêt à côté de besancenot à la Fuvelle. J'ai aucune chance, c'est foutu. La vie est trop injuste."

Sérieusement.

1h54m02s Cyril donne un conseil honteux à Annie-Claire :

« Alors si Maxime connaît la forêt, je serais toi, je garderais Maxime avec moi et je m’aventurerais pas comme ça avec Robin pour vous perdre dans la forêt. »

J’veux dire, je n’aime pas les jeux télévisés cruels (Du genre Pékin "destruction psychologique" Express), j’aime que le présentateur aide les candidats mais là, ce n’est plus une aide en lien avec le jeu, il la prend littéralement par la main au dépens de l'autre concurrent. « Surtout, suis le guide, ne fais rien toute seule. T’inquiète, on va te la mettre dans la main la rose des vents. »

Hugo continue d’être extrêmement poli et gentil, sans perdre sa logique et son intelligence. Mais son archétype n’a pas le vent en poupe en ce moment. Allez ouste, on s'en fout de ta victoire.

À 1h56m00s Annie-Claire continue son n’importe quoi. Elle demande à son conducteur combien de temps il reste, il répond « 3 ou 4 minutes » elle dit « Ok, si on le fait en 2 c’est super. » Et il y a un petit malaise puisque pour mettre deux fois moins de temps, il devrait rouler deux fois plus vite. Annie-Claire rejette la suggestion sur lui en disant « c’est pas fast’n’furious quand même » mais c’était tout de même un poil grinçant. Elle n’est pas fichue de faire un truc elle-même, mais les autres par contre ils doivent assurer.

1h56min19s la discussion continue :

Annie-Claire : Une aventure, hors du commun.

Maxime : Et bah, c’est trop bien. Et pis si c’est vous qui gagnez, ça sera encore mieux. Surtout si c’est moi qui vous a emmené.

Annie-Claire : Puissiez vous dire vrai ! Que la chance, elle tourne enfin !

Maxime : Mais oui. (Sur le ton d’une personne qui rassure un enfant qui sait qu’on va faire gagner).

 

Hugo commet sa première erreur depuis le début de l'émission. Erreur teeeeeellement incohérente que c'est à s'en demander si l'émission ne lui a pas demandé de laisser Annie-Claire gagner. C'est du niveau: il arrive devant le panneau "Arrivée" et il décide que c'est pas là.
Hugo commet sa première erreur depuis le début de l'émission. Erreur teeeeeellement incohérente que c'est à s'en demander si l'émission ne lui a pas demandé de laisser Annie-Claire gagner. C'est du niveau: il arrive devant le panneau "Arrivée" et il décide que c'est pas là.

Hugo commet sa première erreur depuis le début de l'émission. Erreur teeeeeellement incohérente que c'est à s'en demander si l'émission ne lui a pas demandé de laisser Annie-Claire gagner. C'est du niveau: il arrive devant le panneau "Arrivée" et il décide que c'est pas là.

Annie-Claire rejoint enfin Elie le sanglier, malgré toute l'aide qu'elle a reçu, elle serait arrivée la seconde sans l'erreur d'Hugo. L’émission tente encore de faire croire qu’il y a une énigme quelconque: elle demande où se trouve la rose des vents, l’homme répond « sur le seul épicéa au sol de la forêt. » Ils sont devant un arbre abattu. Elle demande : « ça c’est un épicéa ? » Il répond « oui ». Elle dit « Maxime, si tu la vois tu me le dis. » Perte totale de dignité. Cyril le fait remarquer « Allez, elle embauche tout le monde. Tu peux demander au chien aussi. » Tout en demandant son aide à Maxime, ELLE PASSE DEVANT L’OBJET QU’ELLE CHERCHE.

"C'est absolument impossible que je sois au bon endroit. Je vais plutôt arracher la défaite des mâchoires de la victoire."

"C'est absolument impossible que je sois au bon endroit. Je vais plutôt arracher la défaite des mâchoires de la victoire."

"Elle est là, putain !"

"Elle est là, putain !"

"Z'ai gagnééééééééééééé." C'est gênant.

"Z'ai gagnééééééééééééé." C'est gênant.

A ce stade c’est devenu absolument pathétique. Et finalement, Le caméraman zoome sur le chien plutôt que de filmer la scène. Jump cut sur Maxime qui indique DE L’INDEX la rose des vents sur l’épicéa. Annie-Claire est devenue une gamine de huit ans qu’on fait gagner parce que sinon elle va être triste. On vole la victoire à Hugo, le vainqueur le plus légitime et le plus aimable que l’émission aurait pu trouver.

Sérieusement, est-il si difficile de se dire: "L'autre concurrent est meilleur que moi. Il comprend mieux les ressorts de l'émission. Il est plus rapide."

#hommeblanchétérovatefairefoutre

Et c’est pour cette image à 2h03m34s que j’écris cet article.

"Un p'tit mot pour toi Annie : C'est qu'un jeu pauvre folle !"

"Un p'tit mot pour toi Annie : C'est qu'un jeu pauvre folle !"

Honte à l'émission qui commet cette erreur éternelle de croire que la victoire est moins importante pour celui qui la mérite clairement que pour celui qui ne la mérite clairement pas.

Honte à l'émission qui commet cette erreur éternelle de croire que la victoire est moins importante pour celui qui la mérite clairement que pour celui qui ne la mérite clairement pas.

Hugo qui perd avec fair-play, un peu rouge, de honte ou de colère, ou à cause du soleil.

Ce déroulement terriblement dans l’air du temps, très culturel, très idéologique, très propagandiste ; le mâle hétéro qualifié, cartésien, propre sur lui doit céder sa place à la gentille maman enthousiaste. Il est moins important, même lorsqu’il est plus adapté, plus fort, plus fair-play, peu importe, il ne compte pas, elle voit ses caprices puérils satisfaits.

La conclusion hilarante de cette tragi-comédie de notre civilisation en chute-libre, c’est qu’Annie-Claire a donné une vision très claire du futur d’une culture qui crache sur ceux qui sont qualifiés pour se vautrer dans le sentimentalisme :

Annie-Claire a planté la finale qui était tout de même difficile, il fallait ouvrir une porte et monter un escalier. Elle est sortie du château au lieu de rejoindre une terrasse. Pendant que les conseils du présentateur se rapprochaient de plus en plus de « tu chauffes, tu chauffes, tu refroidis, tu refroidis. »

"Alors Annie-Claire, on te prévient la finale est particulièrement corsée aujourd'hui."

"Alors Annie-Claire, on te prévient la finale est particulièrement corsée aujourd'hui."

"D'abord tu devras ranger les pièces de bois du jeu avec lequel le prisonnier s'amusait. Attention, elles n'ont pas toutes la même forme et les orifices non-plus."

"D'abord tu devras ranger les pièces de bois du jeu avec lequel le prisonnier s'amusait. Attention, elles n'ont pas toutes la même forme et les orifices non-plus."

"Ensuite, tu vois ces trois clefs et bien, seule l'une d'entre elles ouvrira la porte de la cour dont tu dois t'échapper." "Je dois ouvrir trois portes ?" "NON ! IL Y A TROIS CLEFS POUR UNE PORTE POUR LA DIFFICULTE !!!"

"Ensuite, tu vois ces trois clefs et bien, seule l'une d'entre elles ouvrira la porte de la cour dont tu dois t'échapper." "Je dois ouvrir trois portes ?" "NON ! IL Y A TROIS CLEFS POUR UNE PORTE POUR LA DIFFICULTE !!!"

"'tain, c'est dur ! Il y a plein de clefs !"

"'tain, c'est dur ! Il y a plein de clefs !"

"Voilà, elle est en train de traverser la place d'armes, elle est à quelques mètres de moi. Elle sera là dans un instant."

"Voilà, elle est en train de traverser la place d'armes, elle est à quelques mètres de moi. Elle sera là dans un instant."

"Ah ben nan, elle est passée à côté des escaliers... et euh... elle sort du château. Elle se dirige vers le village. Elle s'est faite renverser par un vélo. Ok."

"Ah ben nan, elle est passée à côté des escaliers... et euh... elle sort du château. Elle se dirige vers le village. Elle s'est faite renverser par un vélo. Ok."

"J'ai trouvé la deuxième PORTE !" "Annie-Claire calme toi, c'est les toilettes. C'était trois clefs pour une porte ! Je suis sur une terrasse, en HAUTEUR. Tu as une CARTE ! Il y a des ESCALIERS !"

"J'ai trouvé la deuxième PORTE !" "Annie-Claire calme toi, c'est les toilettes. C'était trois clefs pour une porte ! Je suis sur une terrasse, en HAUTEUR. Tu as une CARTE ! Il y a des ESCALIERS !"

C’était affligeant. Mais heureusement qu’elle a perdu. Ça serait allé bien trop loin dans la honte si elle avait gagné les 5000 euros de Hugo. Je suis même prêt à croire qu'en voyant l'émission Annie-Claire ne tirera de sa victoire usurpée qu'un sentiment de honte encore plus intense.

 

Dans le titre de cet article, j'utilise le mot "misandre." Je suggère donc que si Annie-Claire a été autant aidée, c'est parce qu'il y a dans notre culture une forme de haine des hommes. Je ne veux pas dire en réalité que quelqu'un ressentait une quelconque antipathie pour Hugo sur le tournage de l'émission. Ce que je veux dire, c'est qu'Annie-Claire a été très définie et décrite en fonction de son sexe, son rôle de mère, son amour pour son p'tit papa, alors qu'Hugo était l'homme moyen "qui n'a besoin de personne" aujourd'hui associé à l'idée de "privilégié dont les qualités et accomplissements sont le résultat de ces privilèges." Les sentiments d'Annie-Claire ont une importance, Hugo, il s'en remettra. Si elle a des faiblesses, c'est pas de sa faute, elle mérite quand même la victoire, s'il est meilleur, c'est parce qu'il a toujours été favorisé, il ne mérite rien, il a déjà tout avec facilité.

La Carte au trésor Saison 5, Le Doubs : Propagande sentimentaliste légèrement misandre et grinçante.

Le 6 juillet, dans l'émission à Estérel, il y avait une certaine Nadège typée arabe, pleine de punch, de logique et de courage, tout aussi dégourdie qu'Hugo. Elle a d'ailleurs eu une finale de dingue avec trente secondes de moins. J'ai du mal à croire que les choses se seraient passées de la même manière si ça avait été elle l'opposante d'Annie-Claire. Soudainement, il n'aurait semblé juste pour personne de favoriser l'une ou l'autre.

Même chose entre deux hommes. Si l'un doit battre l'autre à plate couture, c'est le sport, c'est la vie. Ramener les larmes et la fierté des p'tits nenfants dans l'équation serait perçu comme indigne, et tirer le jeu vers l'apitoiement ho my god !

Pourtant Hugo, il devait être bien content de gagner et de se dire que sa copine allait être "fière" de lui. Et je suis sûr qu'elle aurait su quoi faire des 5000 euros.

Et d'ailleurs, que se serait-il passé si ça avait été Hugo, contre un autre concurrent, qui s'était fait coiffer au poteau par trois fois ? Quelqu'un aurait-il une seule seconde considéré l'idée de lui offrir un soutien aussi incroyable ? Nein. Il aurait perdu comme un grand. 

"Je l'aurais torchée votre finale !"

"Je l'aurais torchée votre finale !"