Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'Influence de l'absurdité isolée confiante. (1800 mots)

Publié le par Kevin

L'Influence de l'absurdité isolée confiante. (1800 mots)

Je regardais hier un youtuber qui fait des compilations de toutes les imbécilités délirantes des SJWs et de la Woke culture en général. Il aborde donc des twitts, des articles, des vidéos, des photos, des news, quelles que soient leur provenance et tente de transformer en blague les nombreux indices de l’effondrement de notre civilisation.

Il parlait cette fois d’une femme complètement folle qui montrait son bébé de moins d’un an et annonçait fièrement qu’il était gay. Le bébé répétait « I’m Gay. » Et cette dame expliquait qu’elle en avait marre de tous ces hétéros qui imposaient une orientation sexuelle aux enfants dès leur plus jeune âge et se mettait donc dans la position d’une minorité opprimée par le comportement oppresseur inconscient d’une majorité stupide et insensible qui impose sa conformité aux autres par bêtise et aveuglement.

Evidemment, cette femme m’a consterné et je n’ai pu m’empêcher de rédiger un commentaire sous la vidéo, à côté de ceux qui statuaient déjà qu’il s’agissait de maltraitance et que cette femme était un monstre. Je poste mon commentaire, je vois une faute qui me prend une ou deux minutes à corriger et lorsque j’appuie à nouveau sur « enregistrer », hop mon message a déjà été effacé par youtube.

Cela m’a un peu pris de court et plutôt que de me dire que c’est l'algorithme qui n’a pas aimé que je traite cette femme de « stupid bitch », j’ai eu l’impression que c’était ma remarque dans son ensemble qui n’avait pas plu. Cela m’a fait réaliser que celle-ci n’était pas une évidence et que peut-être, elle valait réellement le coup d’être dite.

 

Depuis des années maintenant, nous voyons régulièrement des fous nous annoncer des insanités grotesques avec tout le sérieux du monde. Et pourtant, malgré l’évidence, la folie fait de grand pas chaque jour et a clairement investi notre culture. Il n’y a plus besoin de regarder le futur pour voir une dystopie, nous sommes en plein dedans.

Je ne prétends pas expliquer la raison ultime de cette débâcle historique mais simplement pointer du doigt un simple phénomène en action :

Une minorité qui défend avec conviction des idées minoritaires, radicales et grotesques a un pouvoir de persuasion bien plus grand que l’on se l’imagine spontanément.

Cette femme qui scande « mon bébé est gay. Gay, gay, gay, gay, gay. Alors vous les hétéros, vous êtes ridicule ! Arrêtez d’imposer à vos enfants leur orientation sexuelle en disant des trucs comme « ho, ce sera un bourreau des cœurs. » », cette femme clairement instable a en réalité un grand pouvoir de persuasion.

L’auteur de la vidéo critiquant cette femme, expliquait son comportement comme étant de la vertu ostentatoire (virtue signalling). Il pense que son initiative est une manière d’attirer l’attention sur elle. Et les personnes dans les commentaires allaient dans ce sens. Ils critiquaient cette femme, se désespéraient de son existence mais personne ne remettait son « honnêteté » en question.

C’est-à-dire qu’en l’accusant de faire de la vertu ostentatoire, l’auteur disait indirectement qu’accepter l’orientation sexuelle de son bébé de moins d’un an était aux yeux de cette femme, une preuve de vertu. En voulant la critiquer, il lui donnait une forme d’aval, du fait que l'acceptation immédiate de l'homosexualité de ses enfants est martelée comme le comportement à avoir (Voir la dernière publicité Oréo). Et les autres, en disant qu’elle était folle, acceptaient l’idée qu’elle puisse être honnête dans sa croyance.

Et c’est ce que ce genre d’initiative accomplit. Même l’idée la plus absurde gagne en substance lorsqu’elle est énoncée par une personne confiante, voire un peu hostile, qui se positionne radicalement contre la doxa.

On implante l’idée, comme dans Inception, dans l’esprit de la population, dans la conception que l’on a de notre culture, qu’il existe des gens assez « fous » pour penser une chose si grotesque. Et d’un seul coup notre réel est modifié. Nous rejetons ce groupe de fous, mais nous croyons en son existence et en son honnêteté.

Ensuite, le statut de victime fière et de paria courageux viennent mettre leur sel. Une personne qui dit n’importe quoi en gardant la tête haute cela déstabilise, surtout lorsqu’elle vous pointe du doigt en vous accusant de lui faire du mal.

Attention, je ne vais absolument pas dire que cette femme a la moindre chance de convaincre, absolument pas. Mais justement, cela joue en faveur du message. Il faut que l’idée présentée le soit dans un contexte qui la rend « suicidaire. » Il faut que le spectateur soit choqué que quelqu’un ose énoncer une idée si folle, qui ne manquera pas de lui valoir de se faire insulter ou harceler, voire retirer son enfant (On y croit). L’absurdité devient une arme de persuasion, sans y réfléchir nous sommes déstabilisés par le fait que quelqu’un puisse défendre une idée si absurde sachant la violence du retour qu’elle va se prendre. "Je ne suis pas un homme monsieur. Non. Je suis non-binaire."

L'Influence de l'absurdité isolée confiante. (1800 mots)

Cette approche pousse à la construction d’une position de martyr. « Je m’en prends plein la tronche pour mes convictions mais je ne cèderai pas, car je suis courageux(se) et convaincu(e). » Ainsi, indépendamment de la légitimité des idées, l’approche communicatrice va, non pas les rendre acceptables ou crédibles, mais va rendre concevable que des gens puissent les défendre corps et âmes. Et ça, c’est déstabilisant et cela prépare le terrain à ce que des idées similaires, ne s’imposent comme parfaitement légitimes, quelques années plus tard, deux ou trois ans.

 

Ce phénomène se passe habituellement pour des minorités qui défendent des idées légitimes. L’immuabilité de leur revendication finit par les rendre plus acceptables à la majorité. On entend pendant quelque temps une revendication compréhensible, de manière régulière sur plusieurs années et on finit par l’accepter parce qu’elle semble finalement importante pour un groupe de la population. Cela indépendamment de ce que l’on pense de cette revendication à la base. Notre positionnement final n’est pas un changement d’avis mais une concession. Notre volonté de nous opposer est vaincue par le sentiment que les choses évolueraient comme ça naturellement, de toute façon. Que l'évolution n'est pas idéologique mais historique.

Cependant, le phénomène fonctionne aussi partiellement avec les idées les plus absurdes qui soit, il suffit que des idées absurdes soient répétées régulièrement avec conviction.

Et c’est là que j’en arrive à ce que j’avais écrit sur youtube.

Comme pour les publicités casées comme si la personne parlait spontanément d'un produit qu'elle aime, je pense que beaucoup d’idées sont exposées sur internet de manière malhonnête. Ainsi, il me parait parfaitement envisageable que cette femme qui affirme que son bébé est gay, ne fait que réciter un texte de trois ou quatre lignes qu’on l’a payée pour le dire.

Il y a deux problèmes immédiats dans cette théorie. 1-Si une telle pratique existait, des personnes retourneraient leur veste pour en parler.  2-Il n’y a pas besoin de payer les gens pour qu’ils racontent n’importe quoi en quête d’estime de soi, de reconnaissance sociale ou d’attention.

Cependant, je tiens quand même à émettre cette hypothèse d’une manière « métaphorique », c’est-à-dire que la dynamique reste la même : une idée est insérée dans la culture de manière totalement malhonnête mais y prend racine parce qu’elle est lancée régulièrement et avec conviction par des personnes, en réalité, poussées à produire ces déclarations malhonnêtement et par intérêt.

Dans sa vidéo de quelques minutes, au-delà de l'introduction d'une idée débile, cette femme parvient à consolider une doxa déjà présente et imposée. C'est ce qui me donne le plus le sentiment que cette vidéo est une performace écrite et de la propagande réelle. L'idée du bébé homo est l'extension de celle que l'orientation sexuelle est naturelle. Ce qui est faux, elle découle de l'histoire de l'individu. Ce qui est vrai c'est qu'elle est spontanée et s'impose à l'individu bon gré mal-gré, ce qui peut effectivement donner l'impression qu'elle est naturelle, surtout que sa composante profonde, la pulsion sexuelle, est elle, ce qu'il y a de plus naturel chez l'individu. Vient ensuite l'enthousiasme ridicule de la mère qui annonce que son bébé est homo comme s'il y avait une quelconque raison de se réjouir. Propagande, l'hétérosexualité devient quelque chose dont on doit avoir honte. Cette idée aussi fait son petit bonhomme de chemin. Ensuite, l'idée que la "nouvelle" doit immédiatement être annoncée à la famille, le grand-père étant évidemment choisi car perçu comme la personne la plus hostile à ce genre de nouvelle. C'est tellement répugnant.

Donc voilà, une vidéo avec un bébé homo, un bébé qui dit "I'm gay", une mère au ange, déjà prête à pointer du doigt les vilains qui la jugeraient elle ou son enfant et qui considèrent rétrogradement les enfants hétéros par défauts etc etc etc, tout cela est bien trop concis, précis et conscient pour qu'il soit indubitable qu'il s'agit uniquement d'une débile en quête d'attention parmis d'autres.

Et pour aller au plus loin de l'analyse de l'influence de cette absurdité isolée confiante, je voudrais pointer du doigt que même la contradiction la plus minable devient un argument en faveur de l'idée défendue. Je le répète car c'est quelque chose de dévastateur: la contradiction la plus évidente et la plus débile joue en faveur de l'idée défendue.

Je m'explique. Cette femme pointe du doigt les hétéros en disant "alors vous les hétéros arrêtez de décider arbitrairement de la sexualité de nos bébés. Vous êtes ridicules." Evidemment, ce que le spectateur se dit immédiatement, c'est que c'est ce qu'elle est exactement en train de faire en disant que son enfant est homo: elle lui impose une orientation sexuelle arbitraire. Elle se contredit de manière grotesque, évidente et ridicule. On dirait même qu'elle est bourrée. Mais justement, cette conviction dans la contradiction absurde soutient l'idée de la conviction. Elle prétend être tellement convaincue que son bébé est gay qu'elle ne se considère pas comme une personne qui vient de décider de l'orientation sexuelle de son enfant. L'accomplissement qui suit cette vidéo n'est pas d'admettre que certains bébés sont gays, mais de mettre les parents qui voient les enfants comme hétéro par défauts dans la même position que cette folle. Et une fois cela accompli, une fois que l'hétérosexualité est repoussée, punie et humiliée, des débiles comme cette femme pourront réellement réitirer cette mascarade mais dans un contexte où elle est acceptée. Tout cela menant évidemment à la sexuation réelle des enfants et bébés puisqu'on dirait que c'est toujours la direction que tout prend dans l'égoût qui nous sert de culture.

La même logique soustend le "Amen and Awomen" du débile démocrate dont j'ai oublié le nom. Il n'est pas ici question de croire en ce qu'on dit ou fait. Il s'agit de faire le buzz avec une connerie insensée prononcée avec le plus grand sérieux et qui incarne un conflit de dynamiques. Les réponses choquées et moqueuses sont nombreuses. Et l'on explique l'ethymologie hébreuse du mot. Mais la question n'est pas là. Il s'agit encore une fois ici d'affirmer une domination, de hierarchiser. Ce mec ne sera pas viré. Il n'aura pas de problème. Ainsi, cette débilité dit haut et fort que les soumis à l'instauration d'une dictature féministe seront des privilégiers. Il n'est question que de reconnaître le maître. D'énoncer les couleurs auxquelles il faut se rallier. L'absurdité est voulue.

La même logique soustend le "Amen and Awomen" du débile démocrate dont j'ai oublié le nom. Il n'est pas ici question de croire en ce qu'on dit ou fait. Il s'agit de faire le buzz avec une connerie insensée prononcée avec le plus grand sérieux et qui incarne un conflit de dynamiques. Les réponses choquées et moqueuses sont nombreuses. Et l'on explique l'ethymologie hébreuse du mot. Mais la question n'est pas là. Il s'agit encore une fois ici d'affirmer une domination, de hierarchiser. Ce mec ne sera pas viré. Il n'aura pas de problème. Ainsi, cette débilité dit haut et fort que les soumis à l'instauration d'une dictature féministe seront des privilégiers. Il n'est question que de reconnaître le maître. D'énoncer les couleurs auxquelles il faut se rallier. L'absurdité est voulue.

Un article intéressant sur le débile "Amen/awoman." Nous devons rester forts et unis face à l'invasion de la connerie assumée, volontaire et criminelle.

 

L’omniprésence délirante de la mixité la plus pure et la plus statistiquement et historiquement ridicule fait le même travail dans les films. Le message est que le monde ne doit plus avoir d’ethnies ou de races, ou de cultures différentes et qu'elles n'ont, de toute manière, jamais existé. Toutes les belles couleurs de pâte à modeler en batons doivent être mélangées pour donner une masse informe moche, c'est ça la mondialisation.

Une autre méthode de propagande que je soupçonne, par simple paranoïa d'humain 2020, c’est la publication de VDM factices. VDM est déjà une arme d’imposition de la conformité massive. Le peuple se lave le cerveau lui-même. De plus, il y a déjà probablement une grande partie des histoires qui sont fausses. Mais au-delà de ça, je ne vois pas pourquoi ce site ne serait pas utilisé comme arme de propagande pour banaliser des comportements et des opinions qui soutiennent les intérêts, disons du pouvoir, des 1%, peu importe le nom que l’on donne à ceux qui nous gouvernent dans l’ombre.

VDM est une arme de propagande redoutable dans la manière dont toutes ces histoires imposent aux lecteurs une perception uniformisée de ce que doivent être nos vies, de ce dont on peut se plaindre ou pas. Demander de la compréhension et de l’empathie pour nos mésaventures quotidiennes rigolotes, quelque chose de terriblement intime en réalité, a un pouvoir de conformisation* extrême du fait que ces histoires véhiculent un fort sentiment de réel et d'honnêtété. Sans parler de la facticité possible des likes et des commentaires. Comme c'est déjà le cas sur youtube. Facebook aussi fonctionne bien comme arme de propagande, avec l'accord et la participation des utilisateurs.

Par conformisation, j’entends le processus qui fait que les gens acceptent des comportements, s’alignent sur des idées et finalement produisent eux-mêmes des comportements et relayent des points de vues, sans que jamais ceux-ci ne passent par une remise en question, par un filtre, par "leur cerveau."

Un petit exemple ici dans le même ordre d’idée et même si ça n'est pas ce dont je parle dans l'article, il est bien question d'une manipulation similaire qui échappe totalement aux cibles :

https://www.psychologie-sociale.com/index.php/fr/experiences/categorisation/57-induction-et-conformisation

 

 

 

Commenter cet article

Chris 12/01/2021 15:42

Courage, faut espérer que cette folie ne dure pas plus de 10 ans 20 ans... ça aura une fin un jour.

Chris 12/01/2021 16:31

Vraiment ?? Eh bien les grands esprits se rencontrent je suppose mdr. Effectivement c'est fort comme coïncidence !

Kevin 12/01/2021 16:07

!?! Euh... c'est une coincidence ? Je viens de recevoir ton commentaire alors que j'avais le curseur sur "envoyer" la réponse à ton mail.

Bjorn Smith 10/12/2020 07:07

True we in the western world are losing our rights to speak the facts on serious matters, comment on someone mental reasoning is ban by SJW and Woke culture, you are label a bigot, when in fact, SJW are the most discriminative people you will met.

Kevin 12/12/2020 11:34

Hello Bjorn, and thanks for the nice comment.

I've been thinking about what I could answer you but as I agree with you, any attempt at nuancing or developping upon what you just said would look too much like I'm contradicting you, so I give up and I'll just say "I agree."

And yes, one of the points of my article was this idea of "hidden agenda" or also "unsaid agenda" or "denied agenda" because truly, they're not that hidden for whom is willing to understand. The older I grow the more I realize that most of the debates that have filled my mental political life were there only as smoke screens, baits to disorientate me to make me harmless and inconsequential. Lately, transgender athletes are becoming more and more criticized because they crush women's performance and it's destroying women's sports. We all knew this was completely stupid, and still transgender assholes were allowed to compete against women, and women athletes got their careers destroyed, were beaten by people not half as good athletes as they were, got their lives destroyed sometimes and we all knew this was going to happen and it was completely stupid and still is. The sole reason why this is happening is because there's an unsaid agenda, there's a hidden power forcing that kind of things to happen, supporting all the "progressive" movements that are destroying the fabric of society right now.

But truly, I think that beyond this hidden power, there's also a spiritual crisis. I'm not a religious person, but it seems clear that the loss of faith and the incapacity to deal with this loss is one of the problems of modern society. When the world isn't the work of God anymore, suddenly everything can be questioned, and things that were obvious before, aren't anymore. "Why wouldn't we try to transform men in women, and women in men, if science allows it, why not ?" God was a safeguard, now anything goes until people start putting their foot down.

Anyway, take care. I hope you're fine. It wasn't an easy year for alternative readings. I didn't see that many movies and I didn't find very convincing interesting interpretations. And also, more and more, I find myself contradicting these politically correct agendas and I know that people will be less and less capable of understanding that if you criticize a black character, it's not out of racism. If you criticize a woman, it's not out of misogyny, etc...
I'm stuck with Unpregnant for that reason. Abortion, wonderful black people, lesbians, multiculturalism what else ? this movie is filled to the brim with woke topics. So imagine saying that it actually doesn't uphold all the politically correct views it seems to be upholding. Also, on another level, there's still an element that I don't understand in the movie which prevents me from writing the article. Same thing with Roma. In both movies there's just a tiny detail that I do not know what to make of and which prevents me from writing the article.

Anyway, Merry Christmas. See you next time.

Bjorn Smith 10/12/2020 07:44

True we in the western world are losing our rights to speak the facts on serious matters, comment on someone mental reasoning is ban by SJW and Woke culture, you are label a bigot, when in fact, SJW are the most discriminative people you will meet. YouTube, you can't put truthful comments, suggestion or criticized sometime or person behavior on that platform there it is a place of censoring the true or facts, I gave my experience there recently, I made a comment on a religious sect about it holy book verses having heavily racism against African people and hatred of others religions in there holy book directly the comments was blocked so much for free speech never mention the facts, ignore it, that the SJW or Woke culture way of thinking, that their motto of life which is fully madness to me. SJW or Woke thinks every straight person is a nationalist, conservative, family oriented persons hate LBGT, Transgender, minorities, the true is we don't care about their desires of life, which is why they continue labelling us has the bullies when we are constantly being the victims of their hate. They want to rewritten Books, Movies and even Dialogue of films to destroyed facts, Culture past and legacy this behavior will bring out more racism and hatred in this world and SJW don't care, just like this mother actress on YouTube, her Gay baby 6 months old. A poor toddler that born to this world have no saying in his life sexual orientation brainwash to think, he gay and she probably transgender him before, he reach adulthood to think for himself what he desire in life robbing him of choose or damage him, it’s called Child Abuse, somehow I think so to that there an hidden agenda by some group of people to promote this idea into this society in the world today. I remember watching films, Music videos' of Blacks characters using N-Words descripting each other’s till it’s okay among Blacks never by Whites or Whites called the C- word which is not popular slang of greeting each other by Whites. The Media and entertainment like to dictate people life, clothes and mindset of thinking soon people will be living in the Matrix movie spoon feed by wires to their brain destroying your mind of free will of life, I hope not, thanks you and keep up your work, wise you the best and happy Christmas and a New Year of Success .