Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Day of the Dead (série) : Un Joli baiser (900 mots)

Publié le par Kevin

Day of the Dead (série) : Un Joli baiser (900 mots)

Je le disais récemment en regardant The Deep House avec ma copine ; alors que le rôle des femmes dans la société devient symboliquement important* et que ce changement culturel est accompagné par une diabolisation encore plus violente des hommes que celle qui était déjà un des piliers de notre culture, et donc par la célébration des hommes émasculés, les œuvres littéraires devraient  se charger de menaces plus souvent féminine qu’auparavant.

*Dans le sens où il a toujours été important mais que la perception de cette importance change.

Day of the Dead (série) : Un Joli baiser (900 mots)

Le Joker de Batman, l’ordre et le chaos, est une dynamique typiquement masculine. De même que les histoires de vengeance, la justice, l’invasion. Je ne saurais faire une liste complète et subtile des thèmes plutôt masculins qui orientent un film vers un genre plutôt qu’un autre. En attendant, du côté féminin, on aura la bulle, le monde altéré aliéné et protégé comme dans Wandavision ou The dome, mais aussi tout ce qui vient de l’eau, raz-de-marée, inondation, monstre sorti du lac, océan… ou l’inverse, le désert de Dune.

Je ne me souviens pratiquement plus du film mais Jungle Cruise était une métaphore de l'évolution de la sexualité de Lily Houghton. Entourée d'un homme immortel et d'un homo elle cherche un objet magique pour devenir une sainte asexuée (soigner l'humanité, sauver des vies au lieu d'en produire). La scène presque scène finale, là où Lily échoue métaphoriquement à devenir sexuée, était très humide.

Je ne me souviens pratiquement plus du film mais Jungle Cruise était une métaphore de l'évolution de la sexualité de Lily Houghton. Entourée d'un homme immortel et d'un homo elle cherche un objet magique pour devenir une sainte asexuée (soigner l'humanité, sauver des vies au lieu d'en produire). La scène presque scène finale, là où Lily échoue métaphoriquement à devenir sexuée, était très humide.

La nouvelle série Day of the Dead est clairement placée sous le signe d’un féminin émasculateur. La maire de la ville s’appelle Paula Bowman. To bow = s’incliner, faire une révérence. Elle a un caractère de feu et elle soumet effectivement tous les mecs qui ont le malheur de l’approcher.

Day of the Dead (série) : Un Joli baiser (900 mots)

Son pauvre fils souffre beaucoup de sa tyrannie et de son obsession pour ses ambitions politiques. Je n’ai vu que les deux premiers épisodes et c’est l’histoire du lac de la fin du second qui m’a fait penser à cette redondance des menaces féminines.

Je ne développe pas tout ça pour en faire quelque chose de bien sérieux, juste pour donner un peu le ton. Les hommes de la série sont donc tous un peu émasculé, un peu timide, un peu puceau, un peu bloqué… ou au contraire ce sont des porcs qui abusent de leur pouvoir de la manière la plus directe qui soit. Ce qui est pertinent. Les féministes/l’idéologie woke pense que c’est en détruisant les hommes qu’on les rend inoffensifs, c’est une erreur. C’est en punissant, en humiliant et en détruisant les hommes qu’on les aliène et qu’on se prend un retour de bâton catastrophique.

Ce médecin est tellement émasculé que sa patiente le considérait comme son petit ami. Il lui annonce qu'il ne lui reste que peu de temps à vivre, le jour de son propre mariage. La scène installe un côté humoristique dans le fait que la vieille boit et fume en cachette... mais elle ne fait pas que ça. Elle boit, elle fûme et elle est jalouse.

Ce médecin est tellement émasculé que sa patiente le considérait comme son petit ami. Il lui annonce qu'il ne lui reste que peu de temps à vivre, le jour de son propre mariage. La scène installe un côté humoristique dans le fait que la vieille boit et fume en cachette... mais elle ne fait pas que ça. Elle boit, elle fûme et elle est jalouse.

Evidemment, du côté féminin on n’a pas que des Marie-Sue ridicules. La maire aussi hilarante et intéressante soit-elle, a son lot de réels défauts. Et surtout, surtout, la jeune Lauren Howell qui travaille aux pompes funèbres est bien gentille mais indifférente à la mort d’une manière un peu inquiétante. Elle n’est pas irrespectueuse ou cynique, non, elle dit qu’elle préfère les morts aux vivants et ça semble vrai. Elle n’a aucun problème à faire la mise en bière d’un homme toute seule et n’est dégoûtée par rien.

Nous arrivons donc à la scène dont je voulais parler.

Luke Bowman, fils de la maire qui voudrait à tout prix partir de la ville, plait à Lauren qui lui fait du rentre dedans à la manière maladroite d’une fille qui se déteste ou qui déteste ses propres désirs.

Day of the Dead (série) : Un Joli baiser (900 mots)Day of the Dead (série) : Un Joli baiser (900 mots)

Je ne comprends toujours pas le lien entre le sexe et la mort qui est absolument toujours fait dans toutes les œuvres, un jour je trouverai un livre sur le sujet, en tout cas le parallèle est constamment fait. Par exemple, un homme est extrêmement attiré par une femme mais il refoule sa libido qu’il trouve inacceptable, il va se retrouver à la poignarder. Ne me demandez pas pourquoi.

Le rapport de Lauren avec l’homme dont elle fait la mise en bière est très sensuel. Il y a une dynamique sexuelle là-dessous, Lauren est peut-être en train de glisser vers l’attirance pour les morts, c’est peut-être déjà le cas.

Dans cette logique inversée où la vivante est attirée par les morts, c'est également la femme qui pénètre l'homme pendant "la danse."

Dans cette logique inversée où la vivante est attirée par les morts, c'est également la femme qui pénètre l'homme pendant "la danse."

Toujours est-il que dans l’épisode deux, Lauren et Luke se retrouvent à devoir échapper à un groupe de zombies. Réfugié à l’arrière du corbillard, Luke envoie les morceaux d’un cadavre pour occuper les mort-vivants.

Day of the Dead (série) : Un Joli baiser (900 mots)

Lauren est au volant. Ce qu’il se passe probablement, c’est que Lauren fait l’apprentissage du fait qu’elle préfère voir Luke « sacrifier » le corps du mort pour sauver sa vie, que de voir son ami mourir dévoré. Luke prend la place du mort. Lauren fait un pas vers les vivants grâce à lui. Elle est donc heureuse et enthousiaste vis-à-vis de ce garçon, que fait une fille dans ces cas-là ? Un bisou évidemment. Mais Lauren ne peut pas faire ça, Lauren est forcément sarcastique, moqueuse, distante pour se protéger.

Lorsqu’il déchiquète le corps, Luke vomit, écœuré.

Day of the Dead (série) : Un Joli baiser (900 mots)

Il y a dans cette réaction la marque du fait qu’il ne se moque pas du « pauvre » cadavre qu’il est en train de mettre en pièce. Cette réaction peut donc « toucher » Lauren qui voit que ce vivant respecte les morts, en plus du fait qu’elle sent qu’elle veut le voir survivre.

"Je rêve ou tu as vomi dans mon corbillard !?!"

"Je rêve ou tu as vomi dans mon corbillard !?!"

"Oui, et je suis pas désolé !"

"Oui, et je suis pas désolé !"

Lorsqu’il remonte dans la voiture, plutôt que de l’embrasser, elle lui dit donc « tu as du vomi sur la joue. » C’est une moquerie légère, mais c’est également le constat qu’elle l’aime, qu’elle est touchée par la manière dont il a réagi, dont il est, et le constat qu’elle voudrait lui déposer un baisé sur la joue.

Day of the Dead (série) : Un Joli baiser (900 mots)

Luke s’essuie de sa main couverte de sang, et que se passe-t-il ?

Day of the Dead (série) : Un Joli baiser (900 mots)
Day of the Dead (série) : Un Joli baiser (900 mots)
Day of the Dead (série) : Un Joli baiser (900 mots)

Voilà un baiser sacrément recherché.

Le baiser de Lauren est un baiser de mort.

Ils ont ensuite un soupir de satisfaction, de soulagement et éclatent de rire comme s'ils venaient de faire l'amour. On verra bien ce qu'il advient d'eux dans les prochaines épisodes.