Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cauchemar.

Publié le par Kevin

Cauchemar.

(Appréciez bien cet article parce que je pense qu'il m'a valut de me faire shadowbanned par l’algorithme google -ou autre-, avec mes autres articles sur les vaccins. Mes vues ont soudainement diminué de 40%. Et ce n'est pas la première fois que ça m'arrive.)

 

Dans ce texte, je n’affirmerai rien, je tiens juste à raconter un incident qui me terrifie. Si quelque chose vient infirmer ce que j’y suppose, je l’enlèverai

Un petit single du 25 Février 2022. On dirait qu'il y en a qui savent qu'il y a du dioxyde de graphene dans certaines seringues...

 

Depuis le début de cette guerre Covid-19, je croise des personnes qui hurlent à qui veut l’entendre que les vcinacs contiennent une micro-puce permettant de géo-localiser les personnes injectées.

Je n’ai certainement jamais été condescendant envers ceux qui émettent ce genre d’hypothèse, notre monde est déjà devenu une dystopie de SF depuis bien des années. Se montrer incrédule face à une théorie sous prétexte qu’elle parait technologiquement « impossible » est aujourd’hui une position fragile.

Cependant, j’étais exactement dans cette position. Je me disais qu’une puce informatique capable de passer dans une seringue, ça n’existait pas.

Je redoutais plus la théorie qui disait que les injections pouvaient contenir un produit radioactif détectable avec l’appareillage adapté et donc, engendrait une marque permettant la géolocalisation. Cette théorie me semblait bien plus crédible et effrayante.

Cependant, je me disais que tout de même, si le contenu des injections était si clairement criminel et malveillant, l’alerte aurait été lancée immédiatement. Je redoutais bien plus les effets secondaires d’un produit mal testé et mal créé, ça c’était plus concevable.

Mais récemment, j’ai vu plusieurs vidéos (sur Rumble, pas sur youtrouble) dans lesquelles des personnes prétendaient pouvoir capter un signal provenant des personnes injectées avec le détecteur de périphérique bluetooth de leur smartphone. Les vidéos étaient parfaitement crédibles. Cependant, une vidéo parfaitement crédible peut parfaitement être un canular parfaitement crédible. Je n’ai pas de sixième sens qui me permette d’immédiatement identifier une farce qui me dupe d’un témoignage honnête.

En attendant, à plusieurs endroits, je voyais des gens parler d’adresse MAC. Je ne sais pas ce que c’est mais voilà, le programme détecte un Smarphone ceci, une télé cela, une mini-chaîne machin truc, et aux alentours des injectés, c'est une adresse MAC mystérieuse (lien).

https://yvymaraey.blogspot.com/2021/12/are-we-being-chipped-new-evidence.html.

Et puis il y a ces infos bizarres par-ci par-là. Soudainement apparait un appareil qui peut mesurer à plus d'un mètre le taux d'infection d'une personne (ou plutôt vérifier si cette personne est injectée). Et on nous parle d'une puce qu'on peut s'injecter sous la peau, avec un code QR, en nous disant que ça serait tellement plus pratique. Sans parler de l'ostracisation entièrement fasciste et arbitraire des non-contaminés à coup de pass-vaccinaux.

J’ai aussi appris qu’il existe des nano-technologies liquides pouvant lentement (jours ou semaines) se reconstituer en un appareil mécanique. Aussi, il est devenu clair que ces fous, ces milliers de fous et de lâches, d'hyper-milliardaires, de médecins, de politiciens, d’infirmiers, de pharmaciens, tous ces monstres et ces crétins auraient largement pu laisser passer un produit toxique (puisqu'ils ont accepté de ne pas savoir ce que contenaient les seringues) et les gens assez bêtes, effrayés, forcés ou manipulés, pour se le laisser injecter. Avec en plus, une censure malveillante tellement démesurée que la vérité tragique aurait pu nous échapper. Nous sommes réellement dans une culture et dans une situation dans laquelle une telle connerie pourrait se passer. Exactement dans le plus pur style de Dr. Folamour (Ou de Don’t Look Up), comment l’addition de la malveillance génocidaire, de la bêtise, de l’orgueil et de l’imprudence pourraient mener à l’extinction de l‘espèce humaine.

 

Mon père a fait ses deux premières doses parce qu’il se sentait oppressé par les interdictions imposées par ce gouvernement scélérat. Interdit de restau, interdit de cinéma, interdit de vie. Alors qu’il ne sort jamais. Une fois l’erreur commise, il a eu trop honte pour utiliser son code QR. Ça le dégoûtait trop. Il a fait ces injections simplement parce qu’il s’est laissé intimider.

Il y a trois semaines, il a fait sa troisième dose parce que, ô surprise, on lui a découvert un truc inquiétant du  type tumeur cancéreuse, quelques semaines après sa seconde dose. Il a fait sa troisième pour avoir le droit d’aller faire des tests à l’hôpital.

Récemment, il s’est acheté un nouvel ordinateur. Hier, alors que nous étions à trois dans la même pièce, mon père devant son ordi, ma copine devant le sien, il s’est exclamé. « Tiens, mon ordi vient de repérer le tiens Sophie. C’est un Asus ? Euh… Azure ? »

Ma copine regarde. Elle a un Hewlett Packard. Je suis parcouru d’un tremblement et me lève pour aller vérifier. L’ordinateur de mon père vient de détecter une adresse MAC mystérieuse.

 

Edit 18 02 2022: Un autre incident tout aussi cauchemardesque et allant dans le même sens s'est produit. Je n'ai pas envie de le raconter. J'ai l'impression d'être dans un film d'horreur.

 

il a été admis officiellement en Argentine lors d'un procès en Janvier autour du décès d'un vacciné que l'astrazeneca contenait bien du Dioxyde de graphène. Depuis la sortie des vaccins, il est (inter)-dit qu'ils contiennent ce métal qui serait capable de reconstituer une puce informatique

 

Edit 23 05 2022: Le CEO de Pfizer parle au World Economic Forum de pilule à faire ingérer aux gens qui leur installerait une micro-puce oups ! Une bio-puce maintenant, dans l'estomac pour les suivre à la trace. Conséquence positif "perfect compliance." Le but avoué est de soumettre le monde.