Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Fugitif : Une Petite mise en garde de 1993. (200 mots)

Publié le par Kevin

Le Fugitif : Une Petite mise en garde de 1993. (200 mots)

Je ne vais probablement pas faire durer ces articles "une petite mise en garde" indéfiniment, en attendant j'aimerais pointer du doigt l'histoire du Fugitif.

La femme de Richard Kimble est assassinée, il est jugé coupable du meurtre et condamné à la peine de mort. Suite à de belles péripéties folles, il parvient à échapper à la prison, à retrouver le véritable assassin et à comprendre l'histoire conspirationniste derrière son meurtre.

Le docteur Charles Krabbé a falsifié les résultats d'un médicament qu'il concevait appelé Provazic afin d'en lancer la production alors que ce celui-ci a des effets secondaires inacceptables, Richard Kimble s'en rend compte lorsqu'il opère les gens. (Dans le vie réelle, je pense qu'on pourrait parler du Remdesivir)

Le Fugitif : Une Petite mise en garde de 1993. (200 mots)

Élément capital, la corruption des médecins est accomplie lors d'un voyage offert par la compagnie. C'est la vérité. Je l'ai vue prononcée par Christian Perronne lors d'une interview. On paye de magnifiques vacances aux médecins mais ils doivent participer à une pitite réunion sur place durant laquelle on va leur expliquer que la pluie de billets a un prix. 

Kimble montre tout le long du film qu'il est un médecin avant tout, incorruptible, Hyppocrate forever, et il a publié un article expliquant que le Provazic ne fonctionnait pas.

Le Fugitif : Une Petite mise en garde de 1993. (200 mots)

Plus tard, il découvre que les résultats des tests ont été simplement falsifiés puisque les échantillons de foies soignés au Provazic qui devaient être analysés en labo pour juger de l'efficacité du médicament ont été remplacés par des échantillons sains.

Je suis toujours un peu perplexe quand j'entends dire qu'Hollywood n'est que propagande oligarchique impitoyable alors que tant de films nous disent ce qu'il y a à savoir sur le monde actuel.

En 1993, The Fugitive nous parlait de la corruption de BigPharma. Plus de 25 ans avant la folie grovid-56.

Et de manière plus abstraite, il y avait déjà Dr. Knock, en 1951. Film français celui-là.

Et en 2017, celui avec Omar Sy que je n'ai pas vu.

 

 

Edit 03 07 2022/08 07/11 07/13 07/22 07/ (toujours shadowbanned)

Et hop depuis cet article, je suis (fort probablement) shadowbanned. Les visites/vues divisées par deux. Ou, cela a à voir avec le 1er juillet et une censure des thèmes problématiques à partir de cette date puisqu'on veut nous enfiler un nouveau pass sanitaire et un covid-22. Annoncé et dénoncé dans ce blog.